Etude Comparative Et Intertextuelle Sur Le Thème Des “Fenêtres” Dans Quatre Poèmes De Charles Baudelaire, Stéphane Mallarmé, Marie Krysinska Et Guillaume Apollinaire.

po6tesse tente << d'exprimer, d'organiser le monde obscur >100 qu'elle porte en elle-
mime. La narrativite lin6aire fait place aux effets descriptifs et all6goriques. Les
fragments du po6me d6peignent des images : I'heure grise du matin, des fauteuils
hospitaliers, le pot de geranium, le globe d'une lampe, des maisons en construction.
Toutes ces images assurent I'unit6 du po6me. Elles forment une impression
d'ensemble. Le po6me rappelle la peinture impressionniste qui apparait en 1860 avec
Manet. Elle proc6de par impressions fugitives. Dans le po6me de Krysinska le point
virgule, la virgule et le tiret dominent dans la ponctuation. On sent continuellement que
tout est en mouvement, qu'il n'y a pas de finality. Tout est suspendu au changement.
100 Rince et Lecherbonnier, Littbrature, 405.

45

Opsitch, Yann. Etude Comparative Et Intertextuelle Sur Le Thème Des “Fenêtres” Dans Quatre Poèmes De Charles Baudelaire, Stéphane Mallarmé, Marie Krysinska Et Guillaume Apollinaire.. Denton, Texas. UNT Digital Library. http://digital.library.unt.edu/ark:/67531/metadc103366/. Accessed October 21, 2014.